FFF

Force, Finesse, Fraîcheur.

  • La force : c’est la maturité phénolique, c’est cela qui va donner la trame et la garde du vin, la maturité des tanins, l’extraction.
  • La finesse : c’est ne pas exagérer les extractions, éviter les vins verts, astringents, apporter de la fluidité.
  • La fraîcheur : c’est l’acidité.

Selon ces trois axes, chaque année, le curseur va se déplacer et va donner ses caractéristiques au millésime. Donc, je ne fais jamais un vin qui se ressemble d’une année sur l’autre. C’est impossible.

Lorsque l’on achète des vins qui sont identiques à chaque millésime, nous sommes dans une standardisation du produit. C’est ce qui se produit surtout à l’international, comme le champagne, les vins américains, australiens …

C’est là où se situe notre chance, il y a des gens, lassés de toujours boire la même chose, qui se tournent vers des produits comme les nôtres. Notre carte et notre force sont de produire des vins originaux, qui seront différents d’une année sur l’autre et qui auront leur propre identité.

Revue de Presse - Millésime 2011
Revue de Presse – Millésime 2011
Revue de Presse - Saveurs Mars 2012
Revue de Presse – Saveurs Mars 2012

Nous avons une gamme de prix tout à fait correcte par rapport à des vins complètement chimiques « hors de prix », par rapport à ce que je peux produire. Il faut vraiment insister là-dessus.

Il y a un côté revendicatif dans ce que je produis par le travail. Je ne suis pas le seul à faire cela, mais on est dans la petite série, dans le fait main, le fait maison et la recherche de l’excellence. Je fais des vins pour les boire, et ne pas s’empoisonner avec.